Pourquoi craque t-on pour le Cinsault ? Abonnés
Le 17 août 2022

Presse-moi la grappe, épisode 7 - Le cinsault :  cépage noir à jus blanc, un des cépages les plus anciens du Sud de la France D’où vient-il ? Pourquoi le Sud ? Comment le vinifier ? Son intérêt en monocépage ? Nos coups de cœurs.

DEGUSTATION

Clos des Centenaires cuvée Cinsault 2020


(Environ 17 €) Vigneron Luc Baudet. En IGP Gard
Magique !

- Dégustation : fruité -floral. Notes de fruits rouges (framboise, fraise écrasée), fleurs blanches. Attaque souplissime, très équilibrée.  Gourmand sensuel rafraichissant mais aussi élégant (Vinif en cuve béton, elevage sur lies pendant 1 an), top sur onglet à l’échalotte, thon rouge, petits farcis.

-  


La Petite Parcelle Cuvée Cinsault 2020
La Petite Parcelle Cuvée Cinsault 2020

La Petite Parcelle Cuvée Cinsault 2020

(Vins Vivants Pantin 18 €) Romain Portier, jeune vigneron en terrasses du Larzac dans le Languedoc.

Ancien sportif, et ancien caviste, commence en 2012 avec une “petite parcelle” de mourvèdre, tout en étant caviste à Montpellier. Se voue pleinement à son domaine depuis 2019, approche très peu interventionniste (sans produits chimiques à la vigne / Vinif « naturelle » en cuve béton pyramidale, élevage 9 à 10 mois. Aucun entrant sauf dose minime de soufre).  Aujourd’hui 5 ha en bio dont 1,50 ha de cinsault sur Jonquières sols peu fertiles et caillouteux. Cette cuvée est en VDF.

- Degustation : vin de fruit gourmand, bouche un peu plus massive et puissante, une touche de garrigue. Vin à boire  dans les 3 ans max


 Artisans Partisans (Expérience), VDF, Cinsault 2021 11,50 € (nature)
Artisans Partisans (Expérience), VDF, Cinsault 2021 11,50 € (nature)

 Artisans Partisans (Expérience), VDF, Cinsault 2021 11,50 € (nature)

Un vin qui a tout pour plaire... Fraîcheur et gourmandise garanties ! Cette cuvée vous permettra de vivre une expérience unique du cépage Cinsault, tout en respectant notre environnement (cuvée cirée).

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi