Le gamay aime les "coups de foudre" Abonnés
Le 23 novembre 2017

Le cépage roi du Beaujolais séduit à nouveau. Comme l'explique Jean-Pierre Rodet, œnologue en chef de la Maison Loron, sa vinification dans de grands contenants (foudres) lui sied à merveille.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi