Oubliez l'étiquette, concentrez-vous sur le vigneron Abonnés
Le 6 mars 2018

Lors d'un diner, Antoine a fait une battle entre deux Bourgognes de 2008, un grand Cru et un "simple" côte d'Auxerre, produit à quelques kilomètres l'un de l'autre. Si l’on s'arrête à l'étiquette, l'histoire était écrite d'avance... eh bien non !

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi