Rouges de Loire : 2021, sans langue de bois Abonnés
Le 12 mai 2022

Pour bien comprendre et choisir ce délicat millésime. Retrouvons Sylvian et Nicolas Grosbois sur l'appellation Chinon.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi