Primeur 2017 : art ou bluff ? Abonnés
Le 30 mars 2018

Chaque printemps, c'est la même musique, celle des dégustations "en primeur" à Bordeaux. Les "experts" viennent déguster, noter (surtout dans les grands crus classés) pour inciter à acheter les vins avant leur sortie. Faut-il encore y croire ? 

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi